Le raphia est une fibre textile très solide, utilisée à Madagascar pour fabriquer de la ficelle et de la Rabanne. C’est aussi la matière première à partir de laquelle sont travaillés tous les produits de notre gamme Crochet.

Elle tire son nom de son origine, un très grand palmier que l’on trouve à Madagascar ainsi que dans toute l’Afrique orientale.

Tout est bon dans le raphia, on peut en faire des salades avec son cœur, de l’huile avec ses graines, et une partie des toitures traditionnelles de la côte Est de Madagascar sont faites avec ses tiges. Une fois les grandes palmes coupées (pas facile à cause des fines épines le long des tiges), on extrait chaque feuille de sa tige, on enlève le milieu, puis à l’aide d’un couteau on sépare la fine pellicule transparente de la feuille qu’on laisse sécher : c’est ça le raphia

Les fibres sont ensuite triées, les brins inégaux (couleur, longueur…) écartés, ce qui permet d’obtenir un Crochet et une Rabanne de qualité.

Vient ensuite la teinte du raphia, qui se fait à chaud dans de grandes marmites à l’aide de pigments naturels comme le charbon pilé, le kazu, le carry, les cendres du fumakilla, et bien d’autres encore.

C’est un art délicat qui nécessite un important savoir-faire, mais qui ne permet pas toujours de garantir une teinte parfaite au Pantone prés.

Les produits en raphia sont donc entièrement écologiques, en effet, l’extraction de la fibre permet d’entretenir et de régénérer les forêts à Raphia. Il est cependant nécessaire d’en accompagner l’exploitation afin d’assurer sa pérennité sur le longe terme.

Enfin, Le travail de la matière fournit un revenu aux populations locales, tout en préservant un savoir-faire traditionnel propre à la culture de l’île.